27/04/2022

Course solidaire du 16 Mai : nous sommes dans La Dépêche !

Durant l’intervention de Gilles et Julien au sein de l’école Saint Exupéry de Balma, nous avons eu le plaisir d’avoir avec nous une équipe de journalistes de La Dépêche. Cette dernière a pu suivre toute la présentation et nous a fait l’honneur de retracer cette journée ! Nous vous invitons à lire l’article dans le lien suivant ➡️ https://bit.ly/LaDepecheCourse ⬅️

Pour rappel, nous organisons une course solidaire avec les 230 élèves de cette école.
Chaque élève, de 6 à 12 ans, a demandé à son entourage de lui sponsoriser chaque tour qu’il fera. Tous les bénéfices seront directement injectés dans la construction d’une centrale solaire sur le toit de l’orphelinat Akany Avoko.

Et vous ? Combien de tours pensez-vous pouvoir réaliser ? 😉

En savoir plus sur le projet : https://bit.ly/CourseManentenaSolaire
Faire un don pour améliorer le quotidien des enfants de l’orphelinat d’Akany Avoko : https://bit.ly/UnDonPourEux

Partager

Cela pourrait vous intéresser

Remise de chèque pour la construction d'une centrale solaire à Madagascar

11/07/2022
Comme nous vous l'avions annoncé dans notre dernier article, suite à notre course du soleil du 16 mai dernier, et grâce à la motivation des élèves de Saint Exupéry, nous avons pu récolter 10 800 euros ! Cet argent servira donc à commencer les premiers travaux dans l'orphelinat Avany Avoko de Madagascar, en septembre ! […]
Lire la suite

La course solidaire de Manentena sous le signe du soleil !

26/05/2022
Le grand jour est arrivé ! L’école de Saint-Exupéry de Balma et Manentena se sont retrouvés la semaine dernière pour la course du soleil solidaire ! Une motivation sans faille pour les enfants malagasy 200 enfants se sont relayés pour récolter des fonds pour l’association. Une course sous le signe de la joie, de la […]
Lire la suite

Les enfants malagasy, premières victimes de la crise sanitaire

27/04/2022
Une jeunesse lourdement impactée par les crises à répétitions Selon la PFSCE (Plateforme de la société civile pour l’enfance),, il y avait plus de 12000 enfants malagasys vivants dans la rue en 2015. Un chiffre qui fut en potentiel augmentation à cause de la crise sanitaire et économique : beaucoup de familles démunies n’ont plus […]
Lire la suite